FIJ : Quelques bonnes surprises

snow time

Quand on se balade dans le FIJ, la profusion de jeux de tous les types est ce que l’on remarque en premier.
Il devient alors évident que certains jeux nous donneront envie de les tester en connaissance de cause.
Mais ce que je préfère ce sont ces tables vides auxquelles on s’arrête par hasard.
Bien sur certaine vous laisse gout amer et ne sont là que le temps qu’une autre se libère. Mais d’autres sont de véritable révélation.

Top 3 des jeux courts :

1- Tuki de Grzegorz Rejchtman édité par Next Move Games, Plan B Games : Il s’agit d’un jeu de construction genre rondin des bois mais où l’habileté ne suffit pas, il faut aussi un peu de logique et de vision dans l’espace. Avec quelques briques gradués et colorés ou pas, nous nous sommes livrés à une véritable compétition d’agilité (main et esprit). Avec ces parties courtes, c’est un jeu idéal en apéro. La prise en main est très simple et le jeu très vite entraînant et on voit tout de suite qui a trop bu.
2- Kluster Magnets de Robert & Paula Henning : Petit jeu idiot et très simple on peut y jouer de 3 à 150 ans sans problèmes. Le principe est de placer tous ses aimants hyper puissants dans une ficelle sans en accrocher d’autres; le premier qui pose tout ses aimants a gagné. Ce que l’on préfère dans ce jeu, c’est que ça à l’air facile. De prises de risque en maladresses, on rigole beaucoup.
cof
3- Ninja attack de Gaël Brennenraedts édite par AZAO games: Qui ne connait pas le kems, et bien, Ninja-attack est encore plus amusant et se joue jusqu’à 8-9 Joueurs. Oui on peut joue en impair, et surtout tous âges confondus. Le but, reconstituer un carré à deux. Pour ça, tout les modes de communication sont valides mais attention les autres ninjas écoutent et peuvent “ATTACK”. Si en soit le jeu parait presque nostalgique, on se retrouve très vite en mode ninja furtif. Le lien entre le thème et la mécanique est absolument parfait.

Top 3 des jeux plus complexe:

1- Inis de Christian Martinez illustré par Dimitri Bielak, Jim Fitzpatrick édité par Matagot : à l’occasion de sa réédition, nous avons découvert ce jeu de stratégie très beau. Le plus fascinant a été que même si la stratégie de placement et de développement est le cœur du jeu, sans baratinage aucune victoire n’est possible pour personne. (négociation nous voilà ! )
2- Snow Time de Franck Meyer édité par Lui-Même : Un jeu plein de poésie où il faudra choisir entre récupérer des fruits dans l’arbre magique ou envoyer des boules de neiges sur les copains du dessous. C’est simple, étrangement doux et bien rythmé. Un jeu familial qui se joue de 7 à 77 ans tous ensemble.
3- Cosmic Factory de Kane Klenko illustré par Sylvain Aublin édité par Gigamic : Là aussi un très joli jeu où il faut réaliser la plus belle Galaxie. Le système de compte de point est un peu complexe puisque la plus belle galaxie doit être équilibrée. Donc un type de planètes ne peux dominer un autre et un système (puisque cela se joue sur plusieurs manches) doit participer à l’équilibre des autres. La mécanique est souple et le principe de puzzle en domino est très amusant. La aussi on peut le jouer de 7 à 77 ans sans écart de score ou de niveaux entre les joueurs suivant leurs ages.

Il est très difficile de noter des jeux ou de les évaluer. Les critères étant propre à chacun je vous invite à aller les tester dans votre ludothèque ou votre bar à jeu local.
On parlera évaluation une autre fois, mais sachez que cela sont ceux qui même après deux semaines me laisse un sentiment joyeux.

à Peluche.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *